Maduro, un culé de bien